Dernière modification le 21-09-2011

 

Estelle Vereeck, Docteur en chirurgie-dentaire, auteur d'ouvrages sur les dents parus aux éditions Luigi Castelli


Frein de la langue : mobiliser après freinectomieUn frein de la langue trop court empêche la maturation de la déglutition. La langue reste basse avec pour conséquence un manque de développement du palais et à terme des problèmes orthodontiques (malocclusions, dents qui se chevauchent, etc.).

 

 

Frein de la langue : mobiliser après freinectomie

 

La section du frein de la langue ou freinectomie est une solution simple pour libérer la langue et la croissance des mâchoires. Pour que la cicatrisation du frein se fasse bien, il est nécessaire de mobiliser la langue immédiatement après la freinectomie afin d'éviter une fibrose réactionnelle qui aurait pour effet d'ankyloser la langue encore davantage. Le repos, préconisé par certains praticiens, est donc à éviter.

Avant l'intervention, il est nécessaire d'apprendre à l'enfant à mobiliser sa langue dans tous les sens pour qu'il puisse exécuter facilement les mouvements nécessaires à une bonne suite opératoire.

Cela doit se faire dans le cadre de séances d'orthophonie.

La section du frein de la langue doit être pratiquée le plus tôt possible, en particulier chez les nourrissons qui prennent mal le sein à cause d'une langue peu mobile. Une étude* a montré que la freinectomie atténue les difficultés d’allaitement en soulageant les douleurs.

 

 

Effets d'un frein de langue court sur le développement des mâchoires et les moyens d'y remédier : Orthodontie, halte au massacre

 

* Geddes DT et coll. : Frenulotomy for breast feeding infants with Ankyloglossia : effect on milk removal and sucking
mechanism as imaged by ultrasound. Pediatrics 2008 ; 122 : e188-e194

 

 

Sommaire des articles d'orthodontie fonctionnelle ou holistique

Ecrire un commentaire, réagir ou poser une question en rapport avec l'article

Tag(s) : #ORTHODONTIE holistique
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog