Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Dernière modification le 05-09-2011

Par Estelle Vereeck, Docteur en chirurgie-dentaire, auteur d'ouvrages sur les dents

Un comité scientifique européen, baptisé SCENIHR (Scientific Committee on Emerging and Newly Identified Health Risks) a publié mi-janvier 2011 un rapport intitulé Sécurité des amalgames dentaires et des matériaux de restauration alternatifs pour patients et usagers. Missionné par la Commission européenne, le SCENIHR (ainsi qu'un autre comité, le SCHER) devait statuer sur l'avenir de l'amalgame (ou plombage au mercure) en dentisterie, en tenant compte des risques à la fois sanitaires et environnementaux.
Ces deux comités devaient rendre leurs conclusions en fin d'année 2007. Dans le même temps, l'association luxembourgeoise AKUT se mobilisait en faveur d'une interdiction de l'amalgame dentaire au sein de l'Union européenne, tandis que la Norvège interdisait officiellement sur son territoire tout produit contenant du mercure dans le but d'inciter l'Union européenne à faire de même.

Cependant, ni la mobilisation de l'AKUT ni la décision de la Norvège ne semblent avoir eu l'influence escomptée.
Lire l'article : Amalgame dentaire sans danger en Europe

 
Compléments d'informations sur le plombage au mercure

Lire les rubriques Plombage,
Plombage-dangers, Plombage-dépose dans le Pratikadent (extraits disponibles sur le site des éditions Luigi Castelli).

Pourquoi les dentistes défendent-ils le plombage avec un tel acharnement ?

Revirement sans précédent aux États-Unis: la FDA (Food ans Drug Administration) reconnaît la
toxicité de l'amalgame dentaire.

Sommaire des autres articles sur la dentisterie holistique et les plombages dentaires

Réagir à cet article ou poser une question :
cliquez sur ajouter un commentaire, ci-dessous      
Lire les commentaires
Tag(s) : #PLOMBAGES au mercure