Dimanche 7 octobre 2007 7 07 /10 /Oct /2007 10:22
- Voir les 2 commentaires - Ecrire un commentaire
Dernière modification le 07-10-2007

Le témoignage exemplaire d'Annie Gaspard


Témoignage extrait de la revue Plein soleil/ n° 696/ janvier 2006

La dentisterie énergétique avertit depuis longtemps que les matériaux placés en bouche ont un impact sur la santé. Preuve par l'exemple qu'une approche véritablement holistique s'impose comme une mesure de santé publique.

Annie Gaspard a vécu un véritable enfer jusqu’à ce qu’un médecin mette le doigt sur l'intoxication causée par les métaux dentaires qu'elle avait en bouche. Comme toutes celles liées à l'environnement,
ce type d'intoxication est d'autant plus négligée, voire complètement ignorée, qu'elle est causée par une exposition prolongée à de faibles doses et que les symptômes sont lents à apparaître. Dans le cas des dents, l'ignorance des professionnels de santé et des patients conduit à subir les effets toxiques sans jamais éradiquer la cause véritable. La santé se dégrade alors inexorablement faute de pouvoir identifier le poison. C'est exactement la mésaventure dont a été victime Annie Gaspard.


Un empoisonnement insidieux

Au début des années 90, à bas bruit, insidieusement, dira Annie Gaspard, la maladie s’installe avec son cortège de souffrances : maux de tête, fatigue, douleurs musculaires au point de devoir abandonner, momentanément du moins, son boulot de journaliste en 1994.

Dès 95, ses « commandes » - comme elle dit - disjonctent, celle de la vue, des mains, de la vessie, des muscles gastro-intestinaux. Elle a du feu en bouche. Les muscles perdent leur force. Les choses se déglinguent à petit feu tandis que la médecine classique lui colle l’étiquette de « psychosomatique », de « déprimée ». Et l’enfer commence. Sans parler de l’attitude dubitative de la famille et des proches avec des «  Tu n’as rien, c’est dans la tête , sors, distrais-toi ».


Le corps dit stop

En 1997, c’est stop. Sa voiture s’arrête par miracle le long d’un poteau indicateur. C'est le bout de ses forces, malgré ses appels au secours répétés aux médecins. Le corps a lâché. Sorte de crise d’épilepsie au volant, amnésie du moment. Elle quitte l’hôpital en chaise roulante et se retrouve dans un univers rétrécis où aller du lit au fauteuil devient un bout du monde à atteindre. "Je ne savais plus marcher, plus voir nettement, je n’avais plus de force, je ne savais plus lire, ni écrire, ni regarder la télévision. Juste écouter la radio et de la musique", explique-t-elle. On parle de sclérose en plaques, de sclérose latérale amyotrophie, de maladie de Sjögren (une maladie auto-immune), de vascularite, de sclérodermie…. Rien n'est confirmé, rien ne le sera d’ailleurs véritablement par la médecine classique.

Un long combat
Le début d’un combat, seule contre tous ou presque tous, avec des réponses au goutte-à-goutte, des ébahissements, des découvertes, des déceptions, des encouragements, des découragements, des rencontres… Surtout celle d’un médecin luxembourgeois qui lui fait bénéficier de son expérience en médecine de l’environnement. Annie était fortement intoxiquée aux métaux lourds, essentiellement des métaux dentaires qu’elle avait en bouche : mercure, étain, nickel, … autant d’agresseurs dont la toxicité n’est plus à prouver. Une intoxication à faibles dose qui entraîna à la longue un dérèglement des systèmes et une atteinte quasi totale de tous ses organes.


Le bout du tunnel

Suivent huit ans de traitements hebdomadaires, des hauts et des bas, des améliorations suivies d’aggravations. L’essentiel est sans doute de dire qu’Annie aujourd’hui retravaille à mi-temps. Non sans difficultés. Les séquelles sont encore nombreuses et elle est devenue au fil des années hypersensibles à de nombreux produits chimiques (MCS) et électrosensible, mais elle a la satisfaction à nouveau de faire partie de la société et de retrouver sa plume.

Annie Gaspard a créé l'association Stop Poisons Santé qui informe et vient en aide aux victimes de la pollution liée à l'environnement.

En savoir plus
• sur la pollution d'origine dentaire > Lire
• sur la toxicité des matériaux dentaires en détail > Le Pratikadent

Articles liés
> Sommaire et Archives

Réagir à cet article ou poser une question :
cliquez sur ajouter un commentaire, ci-dessous
Par Estelle Vereeck - Publié dans : Témoignage - Communauté : Naturopathie
Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil

Commentaires

bonjour a tous je voudrais savoir si c le plombage ou la courrone qui est dangereux pour la santé merci pour un réponse.
Commentaire n°1 posté par julie le 23/11/2008 à 18h15
Très exactement les deux et plus encore l'assemblage plombage + couronne en métal ou céramique avec une base en métal. Il se produit alors des phénomènes électriques comme expliqué dans le Pratikadent à la rubrique Électrogalvanisme.
Réponse de Estelle Vereeck le 28/11/2008 à 19h41
bonjour je voudrais savoir avec quel matiere en peut remplacer nos courrones et plombages dentaire merci pour une reponse
Commentaire n°2 posté par julie le 29/11/2008 à 15h49
Les composites ont une durée de vie limitée et ne sont pas adaptés à toutes les reconstitutions.
Pour connaître les matériaux à éviter et ceux à privilégier : le Pratikadent, rubrique Couronne, Métal, Soins.
Réponse de Estelle Vereeck le 03/12/2008 à 16h56

Mentions légales

Ressources

•   Melisa - test
•   Liens
•   Thérapeutes
 
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés