ÉNERGÉTIQUE dentaire

Jeudi 17 janvier 2008 4 17 /01 /Jan /2008 15:44
- Voir les 4 commentaires - Ecrire un commentaire
Dernière modification le 11-06-2011

Par Estelle Vereeck, Docteur en chirurgie-dentaire, auteur d'ouvrages sur les dents

barrages energetiques d'origine dentaire
Le thérapeute énergéticien se heurte régulièrement à des blocages d’origine dentaire. En cas d’échec ou quand le traitement n’aboutit pas à l’amélioration escomptée, il est important de penser à une étiologie dentaire. En effet, la zone orale se situant en amont, elle s'impose comme une zone de contrôle et de gouvernance des territoires corporels situés en aval. Les répercussions d'un barrage dentaire, aussi nombreuses que non spécifiques, peuvent générer ou aggraver des troubles variés tels que problèmes de dos, tendinites, entorses, fatigue chronique, constipation, stérilité, insomnie, allergie. Superposés à d’autres, les blocages dentaires contribuent à dégrader le terrain et à miner ses ressources énergétiques pouvant conduire à des désordres plus graves.

Les barrages énergétiques dentaires sont facilement visualisables. L’examen d’une radio panoramique permet de suspecter leur existence et oriente le diagnostic qui sera précisé à l’aide d’autres outils d’investigation spécifiques à l'approche énergétique, appareil Mora en particulier.

 Différentes causes des barrages dentaires

Blocages énergétiques dentaires
 
Barrage cicatriciel

Suite à une intervention chirurgicale, un défaut de cicatrisation génère une sorte de vide qui empêche l’énergie de circuler dans la zone opérée.
Par Estelle Vereeck - Publié dans : ÉNERGÉTIQUE dentaire - Communauté : Bien-être
Ecrire un commentaire
Samedi 12 janvier 2008 6 12 /01 /Jan /2008 16:18
- Voir les 15 commentaires - Ecrire un commentaire
Dernière modification le 17-03-2011

Par Estelle Vereeck, Docteur en chirurgie-dentaire, auteur d'ouvrages sur les dents

Titane : la fin du mythe de la tolérance parfaite

titane implant biocompatibilité Depuis les travaux de Bränemark dans les années soixante, les fabricants ont imposé le titane comme un matériau d’une biocompatibilité et d’une fiabilité absolue. La stratégie marketing a si bien porté ses fruits qu’aujourd’hui nombre de professionnels de santé nient de bonne foi toute possibilité d’allergie au titane.
Si, de tous les alliages existants, le titane est le mieux toléré, ce matériau n’est pas inerte pour autant.

Démonstration :

Titane des implants dentaires: toxicité et dangers

Allergie au titane, une réalité

L'allergie au titane est possible et aujourd'hui prouvée : implants dentaires en titane, l'allergie est une réalité.


Toutes les références bibliographiques relatives à la toxicité du titane sont à consulter sur le site des éditions Luigi Castelli.

La toxicité du titane et les solutions alternatives sont développées dans le Pratikadent.

Sommaire des autres articles sur la biocompatibilité des matériaux dentaires

Réagir à cet article ou poser une question : cliquez sur ajouter un commentaire, ci-dessous

Par Estelle Vereeck - Publié dans : ÉNERGÉTIQUE dentaire - Communauté : Naturopathie
Ecrire un commentaire
Vendredi 9 novembre 2007 5 09 /11 /Nov /2007 10:40
- Voir les 3 commentaires - Ecrire un commentaire
Dernière modification le 27-01-2011

Par Estelle Vereeck, Docteur en chirurgie-dentaire, auteur d'ouvrages sur les dents


LE NICKEL EN DENTISTERIE :
aussi commun que le plombage et pas moins nocif


Le nickel est omniprésent dans notre environnement: de la fumée de cigarette aux bijoux et accessoires (boucles, boutons, fermetures éclair, etc.), en passant par les couverts et les récipients en acier inoxydable (attaquées par l’acidité de certains aliments, les casseroles en acier libèrent du nickel dans la nourriture). À ces sources d'exposition déjà nombreuses s'ajoute la dentisterie qui fait largement appel au nickel.


Toxicité

Classé par le CIRC* dans les substances possiblement cancérogènes pour l’homme, le nickel est le plus allergisant de tous les métaux. Plus de 12% de la population y est allergique, dont une majorité de femmes. Outre un effet mutagène, la libération d’ions nickel sous l’effet du galvanisme buccal favorise le développement du lichen plan buccal. Pour ces raisons, la dentisterie holistique ou énergétique proscrit les alliages contenant du nickel.
*Centre International de Recherche sur le Cancer



Emploi du nickel en dentisterie

Le nickel est omniprésent en dentisterie :
Lire la suite sur le site holodent.fr : Le nickel dentaire

Source : le Pratikadent, dictionnaire holistique de la biocompatibilité des soins.

Important : on peut développer des réactions allergiques en bouche même sans avoir développé d'allergie de contact
auparavant (boutons de pantalons, fermeture éclair, bijoux fantaisie, etc.). Lire à ce sujet le témoignage de Nathalie (commentaires ci-dessous).

Autres articles de dentisterie holistique >
Sommaire et Archives

Réagir à cet article ou poser une question :
cliquez sur ajouter un commentaire, ci-dessous    Lire les commentaires
Par Estelle Vereeck - Publié dans : ÉNERGÉTIQUE dentaire - Communauté : Naturopathie
Ecrire un commentaire
Samedi 3 novembre 2007 6 03 /11 /Nov /2007 10:00
- Voir les 5 commentaires - Ecrire un commentaire
Dernière modification le 15-07-2011

Par Estelle Vereeck, Docteur en chirurgie-dentaire, auteur d'ouvrages sur les dents


syndrome electrosensibilite cause par metaux dentaires Aujourd’hui émerge un nouveau syndrome: l’électro-sensibilité ou hypersensibilité à l’électricité. Des personnes sont malades de la pollution électrique et électromagnétique générée par l’exposition à des lignes à haute tension, la proximité de cables électriques ou encore l’utilisation de téléphones portables.
Des recherches scandinaves rapportent des problèmes dermatologiques chez les travailleurs sur écran. Les personnes atteintes se plaignent en outre de neurasthénie.


Et si c’était les métaux dentaires ?

Il est légitime de se poser la question de la responsabilité des alliages employés en dentisterie dans la genèse de
l’électrosensibilité. Lire l'article :
Électrosensible : danger des métaux dentaires

En savoir plus

L'électrogalvanisme buccal, ses causes et ses conséquences sont expliqués en détail dans Le Pratikadent, rubrique électrogalvanisme
.
Un extrait de la rubrique Électrogalvanisme est consultable sur le site des Éditions Luigi Castelli.

Réagir à cet article : cliquez sur ajouter un commentaire, ci-dessous

Par Estelle Vereeck - Publié dans : ÉNERGÉTIQUE dentaire - Communauté : Naturopathie
Ecrire un commentaire
Mercredi 24 octobre 2007 3 24 /10 /Oct /2007 11:19
- Voir les 8 commentaires - Ecrire un commentaire
Dernière modification le 26-01-2011

Par Estelle Vereeck, Docteur en chirurgie-dentaire, auteur d'ouvrages sur les dents


La vague verte s’arrêtera-t-elle au seuil de votre bouche

qualites biologiques des materiaux dentaires entrant dans la bouche
Classification biologique des  matériaux dentaires
L'engouement pour les produits biologiques s'apparente à une vague verte qui envahit notre quotidien. De l’alimentation aux produits de soins, en passant par l’habillement, les matériaux de construction et jusqu’aux produits ménagers qui se doivent d’être non polluants, le bio est tendance, au point d'être un argument marketing. Plus qu’une mode, la vague verte s’impose comme un mode de vie, voire une valeur éthique, un enjeu vital pour l'individu comme pour la planète.


Et vos dents ?

Outre l'amalgame ou plombage, proscrit par la dentisterie énergétique, un grand nombre de matériaux toxiques s’invitent dans votre bouche sans que vous en soyez avertis. Ces matériaux sont en principe bannis de la dentisterie holistique. Mieux vaut cependant les connaître pour demander au dentiste de ne pas les employer ou éventuellement les faire déposer.


Essai de classification

 Lire la suite sur le site holodent.fr : Toxicité comparée des matériaux dentaires


Attention :
les matériaux non métalliques (résine et céramiques) sont non seulement mieux tolérés par le corps (car ils ne génèrent pas de
galvanisme) mais aussi moins polluants pour l'environnement
.

En savoir plus sur la biocompatibilité des matériaux employés en dentisterie > Le Pratikadent

Articles liés
> Sommaire et Archives
Plan du site > voir

Réagir à cet article ou poser une question :
cliquez sur ajouter un commentaire, ci-dessous        
Lire les commentaires
Par Estelle Vereeck - Publié dans : ÉNERGÉTIQUE dentaire - Communauté : Les accros du naturel au quoti
Ecrire un commentaire
Samedi 6 octobre 2007 6 06 /10 /Oct /2007 11:20
- Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Dernière modification le 18-08-2011

Par Estelle Vereeck, Docteur en chirurgie-dentaire, auteur d'ouvrages sur les dents


Un célèbre homme de science a dit: "le microbe n’est rien, le terrain est tout". De même, on peut dire que le poison n’est rien mais que le terrain détermine les effets de ce poison. On ne parle évidemment pas ici d’un poison violent et foudroyant mais des poisons insidieux comme les métaux lourds qui nous polluent au quotidien et devant lesquels nous ne sommes pas égaux.
L’acidité du terrain et de la salive en particulier s’avère déterminante car elle conditionne le potentiel toxique des métaux présents en bouche.
En savoir plus :

 Acidité buccale, facteur de toxicité des métaux dentaires

 

609-026-2-phyto-2.jpg  
En savoir plus…

L'acidité, l'électrogalvanisme buccal et ses mécanismes, les aliments à éviter et ceux à privilégier, l'équilibration du terrain sont expliqués en détail dans Le Pratikadent, rubrique Acidité.
Un extrait de la rubrique Acidité est consultable sur le site des Éditions Luigi Castelli.

Articles liés > Sommaire et Archives

Réagir à cet article :
cliquez sur ajouter un commentaire, ci-dessous    
Lire les commentaires
Par Estelle Vereeck - Publié dans : ÉNERGÉTIQUE dentaire - Communauté : Naturopathie
Ecrire un commentaire
Jeudi 4 octobre 2007 4 04 /10 /Oct /2007 16:57
- Voir les 3 commentaires - Ecrire un commentaire
Dernière modification le 24-09-2011

Par Estelle Vereeck, Docteur en chirurgie-dentaire, auteur d'ouvrages sur les dents

La pollution d'origine dentaire n’est pas la moins nocive !


La dentisterie énergétique est attentive aux matériaux et produits introduits en bouche. Notre santé gagnerait à ce que ces pratiques de soins se généralisent.



Un monde pollué

Nous vivons dans un monde de plus en plus pollué. Même si les autorités font tout pour en minimiser l’impact, il est évident que la pollution omniprésente de l’air, de l’eau, des aliments et même des habitations (amiante, bois traités aux pesticides, colles, revêtements plastiques, meubles en aggloméré libérant des vapeurs formolées) est directement responsable de la recrudescence des maladies respiratoires et dégénératives telles que cancers, maladie d’Alzheimer, sclérose en plaque et d’autres. Alors que l'Institut Curie lance une campagne de prévention : "une personne sur deux aura un cancer dans sa vie", à l'heure où de plus en personnes développent  le syndrome d'hypersensibilité chimique multiple ou MCS (Multiple Chemical Sensitivity), il est urgent de s'interroger sur la contribution des produits et matériaux employés en art dentaire dont beaucoup sont des cancérogènes avérés.



Quand l’ennemi est aussi à l’intérieur

À la liste déjà longue des polluants extérieurs s’ajoute une autre forme de pollution, pas moins dangereuse car insoupçonnée, issue des matériaux et traitements dentaires. Nous sommes de mieux en mieux informés sur la pollution liée à l’environnement mais nous ignorons tout de celle, insidieuse, qui siège à demeure dans notre bouche. L’ennemi se cache dans nos dents, dans l'amalgame dentaire dont on parle beaucoup, mais également dans nos couronnes ou bridges coulés dans des alliages à base de métaux allergisants ou cancérogènes (nickel, béryllium, cobalt, etc., et même titane des implants), dans les fils, bagues et attaches d'orthodontie qui libèrent des métaux lourds, surtout quand celles-ci ont subi des recyclages successifs, dans nos racines traitées avec des produits formolés, des antibiotiques ou des dérivés corticoïdes, substances toxiques, voire cancérogènes, puissantes perturbatrices du système immunitaire.



S’informer pour se préserver

Tandis que la pollution ambiante croît de manière alarmante, il est vital de ne pas multiplier allergènes et toxiques. La pollution d’origine dentaire peut et doit être évitée. Il existe aujourd’hui des solutions alternatives aux produits les plus nocifs. Les dernières générations de céramiques permettent de réaliser des prothèses (couronnes, bridges, implants) mieux tolérées car sans métal. Antibactériens et autres dérivés formolés des pâtes à canaux peuvent être facilement remplacés par des huiles essentielles naturelles. Reste à chacun à s’informer et refuser qu’on lui place n’importe quoi en bouche. Les patients informés contribueront ainsi activement à la généralisation d'une dentisterie holistique, véritablement écologique et respectueuse de l'être humain.


Plus d’infos sur la toxicité des matériaux dentaires > Le Pratikadent

Articles complémentaires
• Le témoignage d'une femme victime de la pollution dentaire > Lire
• Effet pervers du plombage au mercure > Plombage et tabagisme
• Métaux nocifs > Recherche dentisterie écologique désespérément
• Dépose des plombages > Retirer ses plombages, pas n'importe comment!

Articles liés
> Sommaire et Archives

Réagir à cet article ou poser une question :
cliquez sur ajouter un commentaire, ci-dessous     Lire les commentaires

Par Estelle Vereeck - Publié dans : ÉNERGÉTIQUE dentaire
Ecrire un commentaire

Mentions légales

Ressources

•   Melisa - test
•   Liens
•   Thérapeutes
 
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés